oxydation du menthol

Poster votre demande d'aide pour un exercice de Chimie Organique !

Modérateurs : Admins, Modérateurs

Règles du forum
Vous pouvez poster toute demande d'aide: elle sera traitée le plus rapidement possible.

N'oubliez pas de rester polis et PAS DE SMS !


Merci.



.:Réglement Général au Forum:.
Avatar de l’utilisateur
TheMoustic
.: Administrateur :.
.: Administrateur :.
Messages : 338
Inscription : 26 Mars 2007, 20:33

Re: oxydation du menthol

Messagepar TheMoustic » 08 Juin 2008, 20:23

Ont peut se tutoyer tu sais, je suis en terminale ^^

Heuu par contre je reviens sur ce rendement là.. J'ai été trop vite, je crois que tu t'es trompé... ^^

Donc, un rendement est toujours inférieur (ou égal des fois) à 1 (ou 100%). Ça permet de se rappeler la formule du rendement: Rdt = ce que tu as / ce que tu devrais avoir

"ce que tu devrais avoir" (en théorie) doit donc être plus grand que "ce que tu as". Car si tu divises un nombre, par un autre nombre plus grand, obligatoirement, tu auras un résultats inférieur à 1. (Tu peux ensuite multiplier ce résultat par 100 pour l'avoir en pourcentage.)

Si pour cet exo on raisonne en mole:

Tu as: 7,5.10-2 mol de réactif (menthol) qui est limitant. Tu ne pourras donc obtenir que 7,5.10-2 mol de produit (menthone) au maximum.

Si l'on traduit ça par une phrase mathématique:

n(menthone théorique) = n(menthol) = 7,5.10-2 mol

Or, on pèse 7,45 g de menthone, soit converti en mol avec la masse molaire du produit:

n(menthone réel) = m(menthone réelle) / M(menthone) = 7,45 / 154.2 = 4,83.10-2 mol


Rdt = ce que tu as / ce que tu devrais avoir

Rdt = n(menthone réel) / n(menthone théorique) * 100 = 4,83.10-2 / (7,5.10-2) * 100 = 4,83 / 7,5 * 100 = 0,644 * 100 = 64,4 %

Si tu fais ton rendement en masse ça donne:

n(menthone théorique) = n(menthol) = 7,5.10-2 mol

=> m(menthone théorique) = n(menthone théorique) * M(menthone) = 7,5.10-2 * 154,2 = 11,57 g

m(menthone pesée ou réelle) = 7,45 g

Rdt = m(menthone pesée) / m(menthone théorique) * 100 = 7,45 / 11,57 * 100 = 0,644 * 100 = 64,4 %


L'intérêt du rendement, c'est que l'on peut savoir si c'est rentable ou non. Si le rendement de la réaction est de 100 %, on a aucune perte. Mais si il est de 20 % par exemple, on dépense plus d'argent à acheter les réactif que l'on a gagne à vendre le produit, puisque l'on perde au cour de la réaction 80 % de ce que l'on pourrait obtenir.
Ça permet donc aussi de savoir si la réaction se fait bien ou pas. Par exemple, le rendement de l'estérification d'un alcool primaire est de 67 %. L'estérification d'un alcool tertiaire c'est 5 %.. Pour faire une estérification, on choisira donc un alcool primaire. Et puis il faut chercher à savoir pourquoi ça marche bien avec un alcool primaire et pas avec un alcool tertiaire (bon on le sais déjà pourquoi, mais c'est pour que tu vois à quoi sert le rendement).

Le premier point tout de même, c'est la rentabilité de la réaction.


Ensuite, si l'on chauffe, c'est pour donner de l'énergie à la réaction, le chauffage est un excellent catalyseur. Sauf que si l'on chauffe, il est fort possible que les réactif se volatilisent, et ce serait ennuyeux pour notre rendement, mais surtout pour nous s'ils sont dangereux ^^.

On place donc un réfrigérant à boules => réfrigérant dit à reflux. Mais qu'est-ce que le reflux ? Le reflux c'est le fait de condenser les vapeurs formées au bouilleur, ainsi, on ne perd rien, puisque dès qu'elles se créent et qu'elles montent, elle sont condensées et retourne au bouilleur.
On chauffe donc sans perdre nos réactif par évaporation. Un bon reflux, c'est environ 1 goutte par secondes. Car bien sûr, s'il y a trop de vapeurs à s'échapper d'un coup, si le réfrigérant est cours, il ne pourra pas toutes les stopper, donc il faut bien vérifier sont chauffage (pas trop fort).

Et pourquoi un réfrigérant à boules et pas un réfrigérant droit ?

Les vapeurs ont plus de chemin à parcourrir au contacte des parois froide dans un échangeur à boules, que dans un classique échangeur droit, habituellement utilisé en distillation:

Image
La théorie, c'est quand rien ne fonctionne, et que l'on sait pourquoi.
La pratique, c'est quand tout fonctionne, et que l'on ne sait pas pourquoi.

Ici, les deux sont réunis: rien ne fonctionne, et personne ne sait pourquoi.
Albert Einstein

moi-93
Amateur de la Chimie
Amateur de la Chimie
Messages : 41
Inscription : 07 Juin 2008, 15:29

Re: oxydation du menthol

Messagepar moi-93 » 08 Juin 2008, 23:46

ah ok merci ,
:) oui on peux se tutoyer maintenant ^^ .

enfaite pour la question 8 ) ou l'on me dis de trouver une mesure physique .... .
et bien je pense que c'est par rapport à la température , en sachant que la menthone c'est du cethone , nous savons qu'a partir , température d'ébullition : 210 C et ou de fusion on peut savoir si c'est de la menthone ou pas non?

Avatar de l’utilisateur
TheMoustic
.: Administrateur :.
.: Administrateur :.
Messages : 338
Inscription : 26 Mars 2007, 20:33

Re: oxydation du menthol

Messagepar TheMoustic » 08 Juin 2008, 23:54

Oui en effet, on peut prendre le point de fusion des cristaux de menthone fabriqué pour contrôler leur qualité. Et c'est bien une mesure physique.
La théorie, c'est quand rien ne fonctionne, et que l'on sait pourquoi.
La pratique, c'est quand tout fonctionne, et que l'on ne sait pas pourquoi.

Ici, les deux sont réunis: rien ne fonctionne, et personne ne sait pourquoi.
Albert Einstein

moi-93
Amateur de la Chimie
Amateur de la Chimie
Messages : 41
Inscription : 07 Juin 2008, 15:29

Re: oxydation du menthol

Messagepar moi-93 » 09 Juin 2008, 00:08

j'hésite entre la chromatographie et celle avec la température , je ne sais pas c'est la qu'elle la mieux :oops: .
tu me conseillerais quoi ? ^^

moi-93
Amateur de la Chimie
Amateur de la Chimie
Messages : 41
Inscription : 07 Juin 2008, 15:29

Re: oxydation du menthol

Messagepar moi-93 » 09 Juin 2008, 00:17

désoler mais j'ai une autre question a te poseé :
lorsque tu me dis que :
Si tu fais ton rendement en masse ça donne:

n(menthone théorique) = n(menthol) = 7,5.10-2 mol

=> m(menthone théorique) = n(menthone théorique) * M(menthone) = 7,5.10-2 * 154,2 = 11,57 g

m(menthone pesée ou réelle) = 7,45 g

Rdt = m(menthone pesée) / m(menthone théorique) * 100 = 7,45 / 11,57 * 100 = 0,644 * 100 = 64,4 %

je ne comprend pas pourquoi :
M(menthone) = 154,2 ce n'est pas egale 154 g normalement ? conf:

Avatar de l’utilisateur
TheMoustic
.: Administrateur :.
.: Administrateur :.
Messages : 338
Inscription : 26 Mars 2007, 20:33

Re: oxydation du menthol

Messagepar TheMoustic » 09 Juin 2008, 11:45

Données : M menthol= 156,2 g.mol-1 ; Menthone : M menthone= 154,2 g.mol-1


^^

Sinon, ma méthode du point de fusion est la plus simple.
La théorie, c'est quand rien ne fonctionne, et que l'on sait pourquoi.
La pratique, c'est quand tout fonctionne, et que l'on ne sait pas pourquoi.

Ici, les deux sont réunis: rien ne fonctionne, et personne ne sait pourquoi.
Albert Einstein

moi-93
Amateur de la Chimie
Amateur de la Chimie
Messages : 41
Inscription : 07 Juin 2008, 15:29

Re: oxydation du menthol

Messagepar moi-93 » 12 Juin 2008, 19:17

bonjours ,
désolé de ne pas avoir répondus plus tôt . petit problème de connexion :oops:
je voulais te remercier pour ton aide qui m'a beaucoup servi :) .
:wink:

Avatar de l’utilisateur
TheMoustic
.: Administrateur :.
.: Administrateur :.
Messages : 338
Inscription : 26 Mars 2007, 20:33

Re: oxydation du menthol

Messagepar TheMoustic » 13 Juin 2008, 14:56

Je t'en prie, si tu as d'autres question, n'hésites pas !
La théorie, c'est quand rien ne fonctionne, et que l'on sait pourquoi.
La pratique, c'est quand tout fonctionne, et que l'on ne sait pas pourquoi.

Ici, les deux sont réunis: rien ne fonctionne, et personne ne sait pourquoi.
Albert Einstein


Revenir vers « Aide en Chimie Organique »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités